おすすめ!

Articles en français(フランス語の記事)

Un spectacle de Maiko(Fukuna-san)

    Cette fois, je vous présente le Hard Rock Cafe situé à Gion Shirakawa. Vous pouvez y voir un spectacle de Maiko tous les mercredis de 15h à 17h.   Vous pouvez ne commander qu’un seul verre. « Fukuna-san », une maiko de Miyagawa-cho, est venue.     1, INTERVIEW   Pourquoi voulait-elle devenir Maiko ?   Fukuna -san : Quand j’étais au collège, j’ai vu des maikos à la télé. J’ai vu une fille de mon âge faire ce genre de travail, je voulais en devenir une. Au début, c’était difficile, parce qu’il y avait beaucoup de choses auxquelles je n’étais pas habituée. Arrivée en troisième et quatrième années, c’est…

Articles en français(フランス語の記事)

Ohara – la compagne de KYOTO-

    Ohara est un petit village de campagne  et localisé au pied des montagnes dans l’arrondissement de Sakyo,  au nord-est de Kyoto. Il longe la rivière de Takano et s’enfuit ensuite dans  la forêt de cèdres où l’on  trouve trois grands temples bouddhistes d’une rare beauté, dont Sanzen-in, le plus célèbre et considéré comme le domaine principal, ainsi que Jyako-in et Housen-in.     En plus de cela, Ohara est aussi extrêmement réputé pour la qualité de ses légumes dans la forêt de cèdres où se cachent plusieurs complexes bouddhistes :         Sanzen-in 三千院 Sanzen-in ~Ohara~ 「la compagne de KYOTO」         Jakko-in 寂光院…

Articles en français(フランス語の記事)

Le Printemps Kyoto 〜Les trois meilleurs endroits à KYOTO〜

    Toute saison, quel qu’elle soit, regorge de superbes paysages à découvrir au Japon et plus particulièrement à Kyoto. Le printemps n’y fait donc pas exception.     Cette saison, outre le retour du beau temps, voit aussi renaître les cerisiers en fleurs. Durant cette période, la tradition japonaise veut que chacun participe à ce que l’on appelle ”Hanami”.     Cet évènement que l’on partage avec ses collègues ou ses amis, désigne la « contemplation des cerisiers ». On se retrouve donc au pied de ces arbres magnifiques, à déguster quelques mets et boire de l’alcool dans une ambiance festive, durant laquelle on se délecte de la beauté des fleurs…

Articles en français(フランス語の記事)

L’hiver de Kyoto (京都の冬)

    En hiver également, Kyoto est capable de vous révéler ses charmes. L’un des exemples les plus emblématiques demeure le pavillon d’or sous la neige. Bien que les températures de Kyoto soient relativement basses durant l’hiver, étant donné la topographie de la région, la visiter vaut néanmoins le détour. En effet, Kyoto est capable de vous révéler ses charmes également pendant cette saison.   Mais la beauté du paysage n’est évidement pas le seul avantage ! Les touristes, par exemple, sont beaucoup moins nombreux à cette période. Cela signifie à la fois des visites plus paisibles mais aussi des logements plus disponibles. Cerise sur le gâteau, le cout de votre…

Articles en français(フランス語の記事)

Kiyomizu-dera par un Japonais

    Fait rare, le Kiyomizu-dera date effectivement de 778, mais ses fondation sont en réalité de 1633. Il doit son nom à une chute d’eau provenant des collines de kiyoi mizu, que l’on pourrait traduire par « eau pure”.     Son entrée est gardée par deux Shishi, nom que l’on donne aux lions gardiens chinois que l’on croyait détenteurs de pouvoirs protecteurs. Ils sont pratiquement toujours représentés en couple. Ici, tous deux sont représentés la gueule ouverte en signe d’infinité (traditionnellement, l’ouverture désigne le début et la fermeture, la fin)         Sa structure est unique en son genre à bien des égards. D’un point de vue…

Articles en français(フランス語の記事)

Geisha: qui sont les maiko et geiko ?

    On les appelle le plus souvent Geisha à l’étranger. Pourtant, il ne s’agit en rien de leur nom officiel pour les Japonais. Aujourd’hui, je vous dit tout de ce sujet qui est probablement l’un des symboles les plus fort de la culture japonaise traditionnelle.         Maiko. Geiko, Geisha, quelle différence ?     On distingue en réalité deux catégories de ce que l’on appelle geisha. D’un côté, les maiko, qui correspondent aux apprenties. De l’autre, les geiko, qui travaillent de manière indépendante. Ces dernières travaillent sous l’autorité d’une « mère » à qui elles reversent une partie de leurs revenu en remboursement de la formation qu’elles ont…