Articles en français(フランス語の記事)

Articles en français(フランス語の記事)

②Petite question sur le Japon〜C’est quoi »Kyo Yasai  » ?

    ②Petite question sur le Japon〜C’est quoi »Kyo Yasai  » ?     🇫🇷(En francais)Kyo Yasai – Les légumes de Kyoto   Les eaux souterraines pures et abondantes, ainsi que les cours d’eau de la rivière Kamo, le sol fertile et le climat humide de cette géographie en forme de bassin / de ce bassin géographique. Ces bénédictions naturelles nourrissent ces dons spéciaux que sont les Kyo Yasai, ou légumes de Kyoto. Nombre de Kyo Yasai arborent le nom de villes locales telles que / comme Kamo Nasu (aubergine), Shogoin daikon (radis blanc), et Mibu-na (légume feuillus).         🇯🇵(En japonnais) 京野菜とは   豊富な地下水と鴨川の水、肥沃な土、盆地特有の気候。京都の風土が育んだ伝統野菜は、「京野菜」として知られ、その味には定評があります。賀茂茄子、聖護院大根、壬生菜など、京都の地名がついた野菜もたくさんあります。        …

Articles en français(フランス語の記事)

Vol.1 Petite question sur le Japon〜C’est quoi »Kagai » ?

    Vol.1 Petite question sur le Japon〜C’est quoi »Kagai » ?     🇫🇷(En francais)Kagai – Les districts de Geiko et de Maiko   « Kagai » est le nom des districts où la culture traditionnelle des Geiko et Maiko demeure encore en vie. Il existe cinq Kagai à Kyoto: Gion Kobu, Miyagawacho, Pontocho, Kamishichiken et Gion Higashi. Ces cinq Kagai réunis sont appelés « Go-Kagai ». Si vous êtes chanceux, vous pourrez peut-être rencontrer d’authentiques Geiko et Maiko dans les districts de Kagai.         🇯🇵(En japonais) 花街とは   芸妓さんや舞妓さんのいる伝統文化の残る地区を「花街」と呼びます。現在、京都には5つの花街が存在しています。祇園甲部、宮川町、先斗町、上七軒、そして、祇園東があります。これら5つの花街を、「五花街(ごかがい)」と呼びます。運が良ければ、芸妓さんや舞妓さんとすれちがうことがあるかもしれません。         📸Sentez-vous l’ambiance de Kyoto⛩         Merci pour votre lecture 😉        

Articles en français(フランス語の記事)

Fushimi Inari Taisha (des milliers de Torii) par un Japonais

        Comme son nom l’indique, il est voué au culte d’Inari, un dieu renard principalement protecteur des récoltes de céréales, mais aussi des fonderies, du commerce, et gardien des maisons. Il se situe dans le district de Fushimi-ku, quartier réputé pour son saké.     Il existe de nombreux sanctuaire consacré à cette divinité, mais celui-ci est considéré comme le principal, la maison-mère, Quant au choix de l’animal. il symbolise l’envoyé des dieux dans la mythologie japonaise. En effet, les renards mangeaient autrefois des insectes, ce qui permis aux récoltes d’être sauvées. Sa construction débute en 711 et, en 942, le sanctuaire est promu au plus haut…