les geishas face au Corona

Articles en français(フランス語の記事)

 

 

Le gouvernement japonais a lancé la campagne Go to Eat au Japon.  Mais les geikos et les maikos ne peuvent pas profiter de ce soutien du gouvernement, car les services qu’elles proposent ne sont pas directement liés à la nourriture. Mais elles voudraient également être soutenue dans cette période de crise.

 

 

« L’automne dernier, nous avions un banquet tous les jours, mais maintenant nous en avons un tous les deux jours. J’ai appris beaucoup de choses en allant aux ozashiki (les restaurants dans lesquels les geishas proposent leurs services) et en observant les mouvements de mon aînée », dit Madame Kanohisa, 18 ans, est une maiko de Gion Higashi, l’une des cinq rues de Geisha de Kyoto. Elle déclare : « J’ai appris beaucoup sur l’art des geishas en allant dans un restaurant et en observant mon aînée travailler »

 

 

 En avril, la ville de Kyoto a fait fermer les maisons de geishas. En juin, la ville a décidé que les maisons de geishas pourraient rouvrir. En général, il y a beaucoup de réservations en fin d’année. Mais cette année, à cause de la pandémie du COVID 19, il y en a beaucoup moins.

 Pendant son temps libre, Madame Kanohisa passe son temps à pratiquer et à réviser la danse. C’est une situation difficile, mais elle dit : « Nous avons aussi beaucoup de clients âgés. Malgré tout, je veux toujours leurs donner le meilleur service », dit-elle avec un regard positif.

 

 

 Il y a environ 240 geishas dans les cinq rues de geishas. On trouve environ 120 salons de thé qui servent de salles de banquet, mais le nombre reste faible. À Gion-Kobu, le plus grand quartier de Geisha de Kyoto, ainsi qu’à Pontocho et dans d’autres quartiers, de nombreuses geishas et maikos s’entraînent quotidiennement sans pouvoir pratiquer leur art dans les salons de geisha. Un représentant du Pontocho a déclaré : « C’est loin d’être revenu à la normale. La situation est loin d’être revenue à la normale, et elle reste très grave.”

 

 

 

⛩Sentez-vous l’ambiance de Kyoto⛩


 

 

 

 

Coup d’oeil sur mes activités et le prix

Guide francophone à Kyoto