Articles en français(フランス語の記事)

Articles en français(フランス語の記事)

Todaiji (Nara) par un Japonais

        Le Tōdai-ji  est un temple bouddiste situé à Nara au Japon. Le but de sa construction était autrefois de concentrer le pouvoir politique et économique à Nara, l’ancienne capitale, sous le règne de l’Empereur Shomu.     Son nom pourrait se traduite par « Grand temple de l’est ». Il est particulièrement célèbre pour abriter le Daibutsu-den(datant de 751), qui n’est autre que la plus grande construction en bois au monde, au sein de laquelle se trouve une gigantesque statue de bronze: le Daibutsu. Celle-ci date du 17 ème siècle et mesure 14,73 mètres.         De plus, sa surface est proche d’un carré parfait et…

Articles en français(フランス語の記事)

Kōfuku-ji (NARA) par Un Japonais

    Tout passionné du Japon a déjà entendu parler de Nara, jadis capitale du Japon, construite sur le plateau Yamato en 710. A l’époque, elle se faisait connaître sous le nom de Heijokyo et fut bâtie sur le modèle de la ville des Tang en Chine. De nos jours, habitée par 371 000 personnes, elle apprécié pour ses monuments ancestraux et ses 1,200 daims, messagers des dieux.     Il faut se reposer de temps en temps 😁 pic.twitter.com/1HyowP0oTU — 🍵👘MonsieurA🇯🇵KYOTO👘🍵 (@AguideMonsieur) October 3, 2019     Le Kōfuku-ji(興福寺) est un temple bouddhiste érigé en 710 par  le clan des Fujiwara. Il se présente comme la structure principale du bouddhisme…

Articles en français(フランス語の記事)

Heian-jingū par un Japonais

    Le Heian-jingū est classé bien culturel important du Japon. Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, sa construction est récente parmi les temples de Kyoto. En effet, c’est en 1895 que l’Empereur Kanmu demanda à ce qu’il soit bâti, afin d’encourager les habitants de Kyoto après la délocalisation de la capitale vers Tokyo. Mais aussi, pour célébrer les 1100 ans de la délocalisation de Nagaokakyo.         Cette demande ayant été formulée après la guerre sino-japonaise, les moyens étaient évidement modeste. Pour cette raison, il ne constitue que cinq huitième du projet initial. Le peuple y a d’ailleurs grandement contribué financièrement, ce qui explique en partir…

Articles en français(フランス語の記事)

Le temple Shoju par un Japonais

    Le Shoju-in appartient à la secte Koyasan Shingon et a été bâti il y a environ 800 ans. Petite anecdote : c’est un endroit que j’affectionne beaucoup puisqu’il se situe juste en face des champs de thé.         En été, 2 000 carillons sont suspendus dans l’enceinte et un festival leur est dédié tous les ans du 1er juillet au 18 septembre. La salle des convives possède une fenêtre en forme de coeur qui symbolise la feuille de figuier. Un élément hautement symbolique dans la tradition bouddhistes puisque c’est face à celles-ci que le Bouddha, dit-on, parvint à atteindre l’illumination. De plus, 160 peintures décorent…

Articles en français(フランス語の記事)

Le sancuaire Kamigamo par un Japonais

        Kamigamo, le sancuaire au pied des montagnes     Reconnu comme patrimoine mondial de l’UNSCO, le sanctuaiure Kamigamo fut érigé en 678 aux environs de la rivière Kamo, au nord de Kyoto et porte le nom officiel de Kamo-Wakeikazuchi.     Il fait la paire avec le sanctuaire Shimogamo qui se situe à quelques kilometres au sud.     Il reste à ce jour l’une des plus anciennes structures shinto du Japon et l’un des 17 monuments historiques de l’ancienne Kyoto.     UNESCO Centre du patrimoine mondial⇨ https://www.monsieura.net/unesco-inscrit-sur-la-liste-du-patrimoine-mondial-dix-sept-kyoto/     Son objectif initial était de protéger la ville de Kyoto des influences néfastes. Il est aussi…

Articles en français(フランス語の記事)

Le sanctuaire Shimogamo par un Japonais

    Le sanctuaire Shimogamo, ou Shimogamo-jinja comme on l’appelle ici, fait partie de ces célèbres temples japonais inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1994. Il est à ce jour l’un des plus anciens monuments shintoiste du Japon.     Du fait de sa position géographique, située entre les fleuves Kamo et Takano, on le nomme traditionnellement Kamo-mioya-jinja et, comme beaucoup d’autres constructions de ce type, sa vocation est de protéger Kyoto des influences néfastes.         L’origine de son nom laisse place à différentes hypothèses: s’il concerne les divinité qui y sont vénérées, il fait également référence au clan Kamo, originaire de la periode Yayoi et…