Kōfuku-ji (NARA) par Un Japonais

Articles en français(フランス語の記事)
Japon-kun
Aujourd’hui, on va parler du Kōfuku-ji !!

 

 

Tout passionné du Japon a déjà entendu parler de Nara, jadis capitale du Japon, construite sur le plateau Yamato en 710. A l’époque, elle se faisait connaître sous le nom de Heijokyo et fut bâtie sur le modèle de la ville des Tang en Chine. De nos jours, habitée par 371 000 personnes, elle apprécié pour ses monuments ancestraux et ses 1,200 daims, messagers des dieux.

 

 

 

 

Le Kōfuku-ji(興福寺) est un temple bouddhiste érigé en 710 par  le clan des Fujiwara. Il se présente comme la structure principale du bouddhisme Hossō-shū (法相宗), l’une de six sectes principales de l’époque et fut détruit à 3 reprises, ce qui implique que malgré son grand âge, la plupart des bâtiments ne date « que » du 15ème siècle. Il est également appelé Nanto-Hokurei (南都北嶺), terme désignant les deux temples les plus puissants de l’ère Heian (794-1185) : le Kōfuku-ji au sud (Nanto, ville du sud et l’Enryaku-ji sur le mont Hiei, au nord (Hokurei, sommet du nord). )

 

 

Le temple fut brûlé en 1180 par la famille Taira,  mais une partie de ses composants fut rapidement reconstruite : le bâtiment Hokuen-dô , tout d’abord, en 1210; puis  la pagode  en 1214. Cette dernière, appelée Sanjû-no-tô, date de 1143 fut également un édifice reconstruit au début de l’époque de Kamakura.

 

 

En 1411 le bâtiment Tôkon-dô et la pagode Gojû-no-tô ont subi incendie dû à la foudre. Le Tôkon-dô fut reconstruit en 1415, et la pagode en 1426. L’influence du temple déclina pendant cette période, mais grâce au shogunat d’Edo, il regagna en influence par la suite.

 

 

 

 

La plupart des bâtiments (à l’exception de Tôkon-dô, Gojû-no-tô, Hokuen-dô et Sanjû-no-tô) furent incendiés en 1717 (l’origine de l’incendie se trouvant au Kon-dô). Le bâtiment Nanen-dô a été rebâti car il s’agissait de l’un des temples de pèlerinage de Kansai Kannon. Le temple fut particulièrement touchépar l’interdiction légale du mélange de shintoïsme et bouddhisme (shinbutsu bunri) lors de la restauration de Meiji, et en 1872 la plupart des bâtiments, des sous-temples et des murs ont été détruits (à l’exception de la pagode). Le temple vendit ensuite la pagode Gojû-no-tô. En 1881, il reçut la permission de relèvement, et tenta de récupérer son rôle du temple principal.

 

 

La pagode à cinq étages du Kōfuku-ji (730➡︎1214), haute de 50 mètre, est deuxième plus haute du Japon après le pagode a cinq étages du temple TO-JI qui atteint, elle, les 55 mètres. En comparaison,  la tour Yasaka mesure 46m.

 

 

L’empereur Shomu l’a construit dans le but de guérir l’ancien empereur. La salle de tôkon(東金堂) est classée Trésor National. Les lieux ont connus plusieurs incendies, et le bâtiment actuel date de 1415. Bien que celui-ci ait été reconstruit à l’époque de Muromachi (1335-1573), le style architectural  est celui de l’époque de Tenpyô (729-749). À l’intérieur du bâtiment se trouvent plusieurs Trésors Nationaux et propriétés culturelles du Japon, notamment les statues de 12 dieux en bois datant de 1207.

 

 

Le Hokuen-dô(北円堂 ) est un pavillon classé comme Trésor National. Il s’agit du plus vieux pavillon du temple,construit en 721. Ce petit pavillon octogonal donne l’impression de se tenir debout silencieusement. À l’intérieur se trouve un statue de Maitreya en bois (Trésor National).

 

 

Le Nanen-dô(南円堂) est un édifice construit en 813, inscrit comme propriété culturelle du Japon. Beaucoup de gens s’y rendent en visite car il est un des temples de pèlerinage de Kansai Kannon. Il n’est ouvert au public qu’un jour par an, le 17 octobre (le jour de Daihannya-kyôten-dokue). Le bâtiment coloré en rouge et vert de forme octogonale est le plus grand bâtiment octogonal du Japon.

 

 

Tarif : 500 yen
Bus: 20mins a pieds de la gare de Nara
Ouverture: 9:00-17:00

 

 

 

 

 

 

 

 

Coup d’oeil sur mes activités et le prix

Guide francophone à Kyoto