Le temple Nanzen (南禅寺)

Articles en français(フランス語の記事)

 

 

Le temple Nanzen-ji est classé au rang suprême des temples Bouddhistes zen du Japon. Il est considéré comme l’un des plus importants au monde et fait partie des cinq grands temples zen de l’ancienne capitale impériale.

 

 

Ils ‘agissait autrefois de la demeure de l’empereur, reconvertie par la suite en lieu de culte à la mort de ce dernier en 1291. La plupart de ses structures furent détruites lors de la guerre Onin en 1467 et celles que vous pouvez observer désormais datent en réalité du dix-septième siècle.

 

 

Première étape de la visite: la porte San-mon, gigantesque monument fait de bois, qui signifie littéralement « trois portes ».

 

 

Pourquoi trois ? Tout simplement parce que le nirvana s’atteint en trois étapes: le vide de la réalité; l’absence de comparaison; le fait que rien ne peut être espéré.

Il s’agit notamment d’un cadre repris dans le théâtre Kabuki, où il sert de décor principal à l’une des scène de la pièce Roumon Gosan no Kiri, où Ishikawa Goemon, le Robin des Bois japonais, monte les marches de la grande porte pour prononcer sa célèbre: « Une vue imprenable ».

 

 

Ensuite, viennent les arches de l’aqueduc Suirokaku, datant de 1888 et dont l’objectif était d’y amener l’eau en provenance du lac Biwa. Après cela, direction  le pavillon central Dai-Hojo qui abrite de nombreuses pièces décorées du XVIe siècle, parmi lesquelle les célèbres peintres Kano Tanyu et Kano Eitoku.

 

 

Ce lieu dispose également d’un jardin sec, dit Karesenseui, que l’on désigne comme « le jardin du tigre traversant une rivière ». Il fut imaginé par l’artiste Kobori Enshu.

 

Japon-kun
En bref…
Date de construction : 1291
Fondateur : empreur Kameyama

 

 

San-mon et Hojo :
Adultes : 500¥ (~4,12€)
Lycéens : 400¥ (~3,30€)
Collégiens et écoliers : 300¥ (~2,47€)

 

Nanzen-ji :
Adultes : 300¥ (~2,47€)
Lycéens : 250¥ (~2,06€)
Collégiens et écoliers : 150¥ (~1,24€)


Site officiel en anglais

 

 

 

 

⛩Sentez-vous l’ambiance de Kyoto⛩


 

 

 

 

Coup d’oeil sur mes activités et le prix

Guide francophone à Kyoto