Geisha: qui sont les maiko et geiko ?

Articles en français(フランス語の記事)

 

 

On les appelle le plus souvent Geisha à l’étranger. Pourtant, il ne s’agit en rien de leur nom officiel pour les Japonais. Aujourd’hui, je vous dit tout de ce sujet qui est probablement l’un des symboles les plus fort de la culture japonaise traditionnelle.

 

 

 

 

Maiko. Geiko, Geisha, quelle différence ?

 

 

On distingue en réalité deux catégories de ce que l’on appelle geisha. D’un côté, les maiko, qui correspondent aux apprenties. De l’autre, les geiko, qui travaillent de manière indépendante. Ces dernières travaillent sous l’autorité d’une « mère » à qui elles reversent une partie de leurs revenu en remboursement de la formation qu’elles ont reçues.

 

 

 

 

Geisha, un métier toujours en vogue ?

 

 

De nos jours, de moins en moins de femmes souhaitent se lancer dans une telle carrière. En effet, cela peut sembler d’un autre âge, mais les geisha n’ont pas le droit à une vie privée et sont entièrement vouées à leur emploi: ni sortie, ni téléphone, ni relation amicale ou amoureuse ; bref, aucun contact avec l’extérieur n’est toléré. A l’heure actuelle, on ne compte plus que 300 geisha à Kyoto. A vrai dire, la plupart des personnes qui souhaitent embrasser une telle carrière viennent de régions situées à l’extérieur de l’ancienne capitale.

 

 

 

 

Etre Geisha, ça se passe comment ?

 

 

Une fois coiffées, il leur est interdit de se laver les cheveux durant une semaine car l’élaboration minutieuse de leurs cheveux est extrêmement couteux. Pour cette raison, elles gardent la tête surélevée durant leur sommeil. Entretenir une Maiko demande un investissement équivalent à plus de 100 000 euros. Leur éducation doit impérativement débuter dès l’âge de 15 ans, à la sortie du collège, et durera environ 5 ans jusqu’à devenir geiko. Si vous parcourez les rues de Kyoto, vous remarquerez peut-être que chaque rue de geisha est marquée sur une lanterne et que chacun d’entre elle possède son école.

 

 

 

 

Est-il possible de les rencontrer pour un étranger ?

 

 

Pour profiter de leur services, il est pratiquement indispensable d’avoir un contact intégré et connaissant parfaitement le quartier. Si participer à ce spectacle est malgré tout possible pour un simple touriste, le prix risque en revanche d’être très élevé. Il vous est cependant possible de les croiser aux alentours de 20 heures, lorsqu’elles partent en visite chez des clients. Vous aurez ainsi l’occasion de les apercevoir, ce qui est un privilège rare.

 

 

 

 

📸Sentez-vous l’ambiance de Kyoto⛩

 

 

 

 

 

 

Coup d’oeil sur mes activités et le prix

Guide francophone à Kyoto